Bon, j’avais été prévenue!

Il y a un twist à la fin de l’épisode, et la suite ne sera pas diffusée avant quelques semaines! Ce qui me rend triste!! :((

Sans spoiler, un des personnages avait effectivement « l’oeil du panda » sur lui…

Bref, White Collar, c’est toujours aussi bien! Et les personnages s’épaississent au fil des épisodes. L’intrigue reste entière, et j’ai hâte de voir la suite!

Ceci étant, je ne voulais pas spoiler cet épisode, c’est pourquoi la screencap est aussi… heu… comment dire… bah, il est mignon le petit carlin!

Que je compatis avec ce pauvre Sheldon!
Mais quelle idée de faire de la gym??

Lire le reste de cette entrée »

Il est pas choupinou tout plein, petit Barney?! Hmm?? 😀

Bon, à part ça, pas grand chose à dire…
La série comment vraiment vraiment à trainer.
Cet épisode, centré sur la famille Stinson, est à la fois agréable et longuet. Si si, c’est possible!

Agréable car on en apprend plus sur Barney et sa famille. Egalement pourquoi Barney a ce constant besoin/nécessité d’exagérer la réalité et d’embellir les choses (en sa faveur, bien évidemment).

Longuet car, vraiment, la série repose sur Barney, ça se voit, ça se sait, mais là, c’en est presque trop. 😦

Bref, messieurs les scénaristes, pouvez-vous faire avancer le schmilblick?!

THIS IS IT! comme dirait l’autre.
No more!

Ca suffit, ça commence à bien faire!
80% de chansons dans le dernier épisode. Scénario réduit à un post-it. 5 minutes de chants et 1 minute de dialogue? Ho? Qu’est-ce qu’il se passe? Je vous le demande! Ils cherchent à promouvoir les acteurs et leurs talents? Je veux bien, mais pas comme ça, mince! Si je veux écouter de la musique ou regarder des clips, nulle besoin d’attendre Glee chaque semaine.
Immense déception pour cet épisode, vraiment. D’autant plus que c’est un spécial Britney Spears, je m’attendais à quelque chose de franchement mieux qu’un pseudo-trip chez le dentiste à coup d’anesthésie générale 😦
Seul point positif: Brittany. Elle déchire! 😀

Et une dernière chose: achevez Rachel! De plus en plus insupportable. Même son couple avec Finn (que j’aime bien) n’arrive pas à la rattraper. J’en arrive à zapper les chansons où elle tient le main lead. 😦

Et là, c’est le drame!

Lire le reste de cette entrée »

Il y a des jours comme ça où, plein de bonne volonté, on commence à faire la vaisselle, ranger, nettoyer… et pfuit! On n’arrive à rien de concluant, et on a juste envie de se mettre sous la couette et rêver à des destinations lointaines. Oui, aujourd’hui, j’ai franchement envie de me faire chouchouter! :p

Manque de bol, c’est pas possible! MDR!

Bon, courage! Encore les courses de la semaine pro à faire… il me reste 2h pour trouver une graine de motivation quelque part et la faire pousser. J’y crois, j’y crois!

Voici donc un joli post pour rien, qui ne sert pas du tout comme excuse pour utiliser cette screencap de How I met your mother. Mais qu’il est chouuuuuu!!!!!!! 😀

White Collar = Col blanc, en vf.
Mais qu’est-ce donc?
L’histoire tourne autour de criminels en cols blancs, ces personnes de niveau socialement « respectable » mais qui s’adonnent au détournement fond, blanchiment d’argent, évasion fiscale, crime informatique, etc… Un nouveau type de criminalité qui a vu le jour depuis quelques dizaines d’années et qui changent des règlements de compte sanglants dans les bas-fonds de Chicago des années 30.

Ici, Neal Caffrey, (gentleman)cambrioleur, faussaire, a à son actif bon nombre d’affaires ayant rapport à des oeuvres d’art volées, reproduites, etc… Finalement arrêté par Peter Burke (FBI), il purge sa peine dans une prison fédérale haute sécurité pour 4 longues années. Oui mais voià, 4 mois avant la fin de sa peine, il s’échappe pour retrouver sa fiancée qui s’est envolée peu auparavant.
Peter Burke finira par le retrouver et le remettre en prison. Suite à un concours de circonstances, l’expérience de Caffrey dans le monde des faussaires serait bénéfique à Burke pour coincer un des malfrats soit-disant insaisissable. S’ensuit alors une collaboration entre Burke et Caffrey, engagé en tant que consultant et sous surveillance d’un bracelet électronique 24/24.

Série relativement sympa à voir, chaque épisode aura droit à son criminel en col blanc du jour, criminel plus ou moins en col blanc puisque certains sont de vulgaires assassins. Bref! Le duo Caffrey-Burke fonctionne bien! Caffrey accepte son sort car ça l’amuse, il faut l’avouer, il a l’occasion de pratiquer son art sous le nez de Burke et pendant ses heures perdues, il cherche activement sa fiancée (ceci étant la trame de fond de l’histoire mais qui n’en vaut pas vraiment la peine). Nous les suivrons donc dans leur chasse contre les faussaires, le blanchiment d’argent, les braquages de banque, etc… le tout saupoudré d’un soupçon de culture et d’histoire qui donne un petit côté « class » à la série ce qui n’est pas désagréable! Au contraire 😀
Les personnages secondaires sont haut en couleur! Entre la femme de Burke qui est juste formidable et l’ami parano de Caffrey qui fait des crises d’angoisse lorsqu’il se trouve proche d’un bâtiment fédéral, c’est assez fun à regarder. Les répliques sont rigolotes et les histoires plutôt bien fichues.

Bon, ce n’est pas la série de l’année, vraiment pas! Mais c’est relativement plaisant à regarder si vous ne voulez pas de meurtre sanglant ou d’histoires de fesses d’adolescents attardés.
La locomotive de cette série est clairement le duo que Caffrey forme avec l’agent Burke. Mais on ne s’en lasse pas! 😀
Et puis, mesdames, le petit Neal Caffrey, il est bien joli avec ses yeux bleus 😉

Oh, Gregory, sussure-moi des noms des médicaments dans l’oreille!!!

Hum… pardon… le choc de revoir Dr House, tout ça… 😀

J’avoue ne pas savoir trop qu’en penser… un retournement de situation si soudain de la part d’un des personnages principaux, et la fuite d’un autre?! Quoi?? 😮
Malgré la mini-intrigue médicale pseudo-comique, cet épisode était reposant, je crois que j’avais un sourire niais durant la majorité des scènes incluant House.
Wilson est toujours aussi formidable et je me retiens d’en faire une screencap. Mais je ne veux pas vous spoiler ce grand moment de bonheur! Huhuh, j’en ris encore!!!

Bref, je me demande bien ce que les scénaristes nous réservent pour cette nouvelle saison, mais cet épisode m’a enthousiasmé! J’ai un peu peur pour l’avenir de House… mais bon, on verra!

Concernant 13, WTF?! Faut qu’on m’explique, là!

Les autres sont égaux à eux-mêmes. J’ai juste toujours autant envie de flanquer un grand coup de pied dans les parties tendres de Chase… et je vous passe d’autres détails. Insupportable! Son comportement, son air, tout m’irrite chez ce personnage!

Bon, vivement la suite quand même…

Pheeeeew! 6ème saison? Déjà?!
Damned que le temps passe 😀

De retour avec nos amis de New York, Ted cherche toujours la mère de ses enfants (enfin, sa future femme, quoi), Lilly et Marshall sont toujours aussi adorables ensembles, et Barney et Robin restent pour moi idéals l’un pour l’autre.

Pas de grande nouveauté dans cet épisode. Une nouvelle fois, Ted nous aura fait croire qu’il a rencontré sa femme et que nous la verrons enfin! Peine perdue. Juste un autre twist scénaristique. Il y en a tellement eu que maintenant, ce petit jeu devient carrément lassant! Sérieusement lassant!
Heureusement que Marshall et Lilly sont toujours adorables (oui, ils me font gagater et je les trouve mignons à mourir, etc…), et que je prône le couple Barman et Robin :p Je veux les voir ensemble encore! Mariés! En union libre! En peu importe, du moment qu’ils soient ensemble. Ils sont parfaits ensemble!

Sinon? Ben sinon rien. Rien de neuf, rien de nouveau, rien du tout… du réchauffé. J’attends vraiment de voir la manière dont Ted a rencontré sa femme. Et j’espère qu’ils remettront Robin et Barney ensemble (mais là, tout le monde a compris!)

Oh bon sang, qu’est-ce qu’ils m’avaient manqués ceux-là!

Le premier épisode de cette nouvelle saison nous laisse présager de grands moments de bonheur à venir! Les scénaristes ont trouvé un nouvel élément et j’espère qu’ils vont bien s’en servir!
Les personnages sont toujours aussi formidables!
Petit point négatif, Raj est trop en retrait je trouve. J’aimerais vraiment qu’il reprenne un peu plus les devants. Mais bon, ce n’est que mon opinion personnelle 😉

Penny prend enfin conscience que sa vie est quelque peu « dispersée », Sheldon est toujours ultime! Leonard reste mon petit choupi 🙂
La palme revient (outre à Sheldon, comme toujours), à Howard qui n’en rate pas une! C’est tellement prévisible, mais tellement hilarant! Bref, je n’en dis pas plus :p
Et pour le reste, vous verrez!

Welcome back, TBBT! 😀